Forum Friendship and Graphics

Convivialité et Graphisme
 
AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Les Saints de Juillet

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Jeu 19 Juil - 8:56

Aujourd'hui, jeudi 19 juillet 2018 nous fêtons Saint Arsène 


Arsène, du latin arsen, "male" 
Prénoms dérivés : Arsène, Arsenius... 
. La personnalité des Arsène est complexe et contradictoire. Enfants, ils se montrent sages et assez timides. Adultes, ils embrassent parfois des carrières étonnantes. Ils sont extrêmement réservés, volontiers solitaires, souvent entêtés. 
Saint Arsène (+450) Diacre à Rome, l'empereur Théodore le Grand l'appelle vers 383 à Constantinople comme précepteur de ses fils Arcadius et Honorius. Après avoir exercé pendant 10 ans cette fonction ingrate, il se retire vers 393 dans le désert de Scété (Egypte) comme ermite. Il meurt au rocher de Troé, à proximité de Memphis (Egypte).


Autrefois : Saint Vincent de Paul était fêté le 19 juillet. 





Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Jeu 19 Juil - 11:51

Saint Arsène
Aujourd'hui, nous fêtons également les Saint Arsène, Saint Épaphras, Saint Faustin, Sainte Macrine, Saint Retice, Sainte Stéphanide, Saint Symmaque, Saint Vincent de Paul.



St Symmaque
PAPE (51E) DE 498 À 514
Fête Le 19 Juillet
Saint Symmaque
Pape (51e) de 498 à 514

Symmaque naît en Sardaigne. Il fut élu au Latran par une majorité du clergé mécontent de la position conciliante d'Anastase II à l'égard du déjà ancien schisme d'Acace (482-519). Mais une minorité des clercs romains qui était favorable à la poursuite de la détente avec Constantinople élut au même temps Laurent, à Sainte-Marie-la-Majeure.
Les deux factions demandèrent à Théodoric, roi ostrogoth d'Italie (493-526), tout arien qu'il fut, de trancher. Du fait que Symmaque avait été élu le premier, par une majorité de clercs, le roi se prononça en sa faveur. Laurent se soumit d'abord à la décision, et fut nommé évêque de Nuceria en Campanie. En attendant, un synode romain décréta qu'il n'y avait sur terre aucune autorité au-dessus du pape et que celui-ci ne pouvait être jugé par personne en ce monde, le pape étant juge suprême (1er mars 499).

Les nobles romains, dont le sénateur Festus, étaient décidés à chasser Symmaque de Rome, et l'accusèrent auprès du roi Théodoric, lequel convoqua Symmaque à Ravenne. Celui-ci s'y rendait, lorsque, en cours de route, il apprit les accusations qui avaient été portées à Ravenne contre lui. Il paniqua, et retourna à Rome, se réfugiant à Saint-Pierre. Ceci apparut comme une reconnaissance de sa culpabilité et Théodoric s'excita contre lui.

Le roi confia à un synode le soin de juger la situation de Symmaque. Dans sa 2e session, le synode décida qu'aucun tribunal ne pouvait juger le pape, juge suprême. Pour sa part, Théodoric, brouillé politiquement avec Byzance et ses alliés romains, fut amené à confirmer l'acquittement de Symmaque par le synode et ordonna à Festus de faire de manière qu'il n'y eut qu'un pontife à Rome. Laurent dut se retirer définitivement. Ce pape envoya le pallium au célèbre évêque d'Arles, Césaire (502-542); c'était la première fois que cet insigne était conféré à un évêque hors Italie.

Il fut inhumé sous le portique de Saint-Pierre. Il est vénéré par l'Église comme saint. Fête, le 19 juillet.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Ven 20 Juil - 9:38


Aujourd'hui, vendredi 20 juillet 2018 nous fêtons Sainte Marina 


Marina, du latin marinus, "marin" 

Prénoms dérivés : Marina, Marinette, Marini, Marine... 

. Les Marina possèdent de grandes qualités mais tout chez elles est de toute façon intense, les bonnes comme les mauvaises choses. La vie à leur côté n'est pas de tout repos mais ce sont des compagnes pleines de fantaisie. 

Sainte Marine (+275) Cette jeune chrétienne serait morte martyre à Antioche de Pisidie sous l'empereur Dioclétien.




Elie, de l'hébreu El, "Dieu" 

Prénoms dérivés : Elie, Eliette, Hélyette... 

Saint Elie. Prophète de lancien Testament.




Autrefois : Sainte Marguerite (vierge et martyre - l'une des "voix" de Jeanne d'Arc selon la légende) 




Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Ven 20 Juil - 10:26

Sainte Marina
Marina remonte à l’antiquité romaine et signifie en provenance de la mer. Très courant à Rome, ce prénom est resté apprécié dans les pays méditerranéens. Selon les pays, ses variantes peuvent donner Marinella, Ina ou encore Marène. En France, on le découvre au 20e siècle dans les années 60 et son succès est immédiat.



Ste Marine
VIERGE ET MARTYRE († DÉBUT IVE S.)
Martyrologe Romain : À Antioche de Pisidie, sans doute au début du IVe siècle, sainte Marine ou Marguerite, dont on rapporte qu’elle consacra son corps au Christ par sa virginité et son martyre.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Sam 21 Juil - 8:47


Aujourd'hui, samedi 21 juillet 2018 nous fêtons Saint Victor 


Victor, du latin victor, "vainqueur" 

Prénoms dérivés : Victor, Vic, Vicky; Victoire, Victoria, Victorien... 

. Les Victor ont une chance insolente. Ils réussissent dans de nombreux domaines et ont pour habitude de mener à bien ce qu'ils entreprennent. Ces hommes de défi sont aussi des travailleurs qui savent rester modestes. En amour, ce sont des amants attentionnés mais pas des amoureux fidèles... 

Saint Victor (+290) Officier romain en poste à Marseille, il subit le martyre avec 3 geôliers qu'il a convertis. Au 4ème siècle, Saint Jean Chrysostome construit sur leurs tombes un monastère qui devient par la suite une abbaye bénédictine. 




Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Sam 21 Juil - 17:25

.



St Victor de Marseille
MARTYR († V. 292)

Le 8 juillet 303 ou 304, le préfet Euticius siège au tribunal à Marseille quand on lui présente un soldat nommé Victor: ce soldat est effronté. Il ne veut plus percevoir sa solde et il clame qu’il est chrétien. En entendant cela le préfet dit à Victor : « Pourquoi n’acceptes-tu pas la solde habituelle? » Saint Victor lui dit : « Parce que désormais, je ne veux plus militer dans le siècle ». Le préfet Euticius lui dit: « Victor, sacrifie ». Victor lui dit: « Je ne sacrifie pas aux faux dieux... ». (Abbaye saint Victor Marseille)
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Dim 22 Juil - 9:32

Aujourd'hui, dimanche 22 juillet 2018 nous fêtons Sainte Marie-Madeleine 


Madeleine, de l'hébreu Magdala, ville de Galilée, de migda-ael, "tour de Dieu" 

Prénoms dérivés : Madeleine, Mado, Madelon, Madeline, Maddy, Madella, Mala... 

. Les Marie-Madeleine sont des femmes assez maternelles sur lesquelles on aime se reposer. Elles apprécient le calme et l'aisance. Enjouées, elles savent communiquer leur amour de la vie à leur entourage. 

Sainte Marie-Madeleine (1er siècle) Originaire de Galilée, elle aurait été guérie par Jésus de « sept démons », une maladie nerveuse. Elle suit Jésus pendant toute sa mission, se trouve au pied de la croix et arrive au tombeau avec des aromates le matin de Pâques pour constater la Résurrection de Jésus. Jésus lui apparaît, elle reconnaît sa voix et annonce la nouvelle aux apôtres. Son culte s'est développé en Provence à Saint Maximin et à Vézelay. 




Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Dim 22 Juil - 10:03



Ste Marie Madeleine
DISCIPLE DU SEIGNEUR (IER SIÈCLE)

Sainte Marie-Madeleine 
(Ier siècle)

Marie-Madeleine, sœur de Marthe et de Lazare, était d'une famille distinguée de Béthanie. Après la mort de ses parents, Marie vivait dans les plaisirs au point qu'elle devint le scandale de toute la Galilée, et qu'on ne la connut bientôt que sous le nom de la Pécheresse. En punition de ses débordements, elle fut possédée du démon jusqu'au jour où le Sauveur, lui remettant ses péchés, la délivra de la domination de Satan. Dieu avait fait naître en ce cœur coupable le désir de voir Jésus ; ce désir devait être son salut, car le Sauveur voulait donner en Marie-Madeleine un exemple frappant de Sa miséricorde infinie en même temps que de la plus parfaite pénitence.
C'est elle qui, ayant un jour suivi le Seigneur chez Simon le Pharisien, versa sur les pieds de Jésus un vase de parfum précieux, les arrosa de ses larmes et les essuya avec ses cheveux, et qui entendit ensuite cette parole : « Beaucoup de péchés lui sont pardonnés, parce qu'elle a beaucoup aimé. »

Nous la rencontrons, depuis lors, très souvent dans l'Évangile ; elle contemple Jésus et L'écoute, dans la maison de Béthanie, pendant que sa sœur Marthe s'occupe seule du service de la maison : « Marie, dit le Sauveur, a choisi la meilleure part. »

Une autre fois, dans les derniers jours de sa vie, Jésus voit Marie-Madeleine répandre un parfum délicieux sur cette tête divine qui bientôt sera couronnée d'épines. Elle accompagne le Sauveur au sommet du Calvaire, assiste à Sa mort et à Sa sépulture, et bientôt reçoit l'une des premières visites du Christ ressuscité : « Marie ! » s'écrie le Sauveur. Et Marie, reconnaissant Jésus, Lui répond dans une effusion d'amour : « Ô mon Maître ! »

D'après une tradition française, les Juifs endurcis, fatigués de ses exhortations et de celles de Marthe et de Lazare, les exposèrent sur la mer par une tempête, dans une pauvre barque sans rames ni voiles. La nacelle voguait à la garde de Dieu, et vint aborder, après quelques jours, au rivage de Marseille. Les pieux disciples du Christ firent là de nombreuses conquêtes. Quant à Marie-Madeleine, elle s'enfonça dans les montagnes sauvages et solitaires et fut transportée par les anges dans une grotte appelée depuis la Sainte-Baume, où elle mena une vie plus angélique qu'humaine, favorisée des grâces les plus merveilleuses, ne vivant que de la Sainte Communion, soupirant et versant des larmes de pénitence et d'amour.

Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Lun 23 Juil - 10:00


Aujourd'hui, lundi 23 juillet 2018 nous fêtons Sainte Brigitte 


Brigitte, du celte Brigit ou brigh déesse celtique, de bri, "puissance" 

Prénoms dérivés : Brigitte, Brigid, Britta, Brigit, Bridget, Briddy. 

. Les Brigitte sont des femmes inconstantes, tour à tour douces et révoltées. Elles sont difficiles à vivre mais en même temps terriblement séduisantes car imprévisibles et pleines de fantaisie. Ce sont des jalouses impénitentes. 

Sainte Brigitte de Suède (1303-1373) religieuse, copatronne de l'Europe Née d'une noble famille suédoise, Brigitte épouse avant 15 ans un prince de Suède Ulf Gudmarson avec qui elle connaît 28 ans de bonheur et à qui elle donne 8 enfants. Veuve, elle fonde en 1344 le monastère de Wastein et institue l'ordre du Saint Sauveur. Décédée à Rome au retour d'un pèlerinage à Jérusalem, elle est canonisée en 1391. Elle est proclamée par Jean-Paul II « patronne de l'Europe » avec Sainte Catherine de Sienne et Edith Stein. 




Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Lun 23 Juil - 11:41

Sainte Brigitte
Brigitte nous vient du gaulois, il ignifie digne, élevé, et renvoie à la déesse celte Briguitt, brillante guerrière, protectrice des arts. Ce prénom très courant dès le 15è siècle en Europe du Nord, n'apparaît en France qu'au 18è siècle, avec un pic de notoriété au 20è siècle, de 1950 à 1960.



Ste Brigitte de Suède
CO-PATRONNE DE L'EUROPE († 1373)

Sainte Brigitte de Suède 
Co-patronne de toute l’Europe
(1303-1373)

Brigitte naît à Finster, en Suède, de famille royale. Sa mère avait été sauvée d'un naufrage en considération de l'enfant qu'elle portait dans son sein. Bien qu'à sa naissance un saint personnage eût reçu de la Sainte Vierge l'assurance que cette enfant ferait entendre sa voix dans tout l'univers, Brigitte fut muette, jusqu'à l'âge de trois ans ; mais, ce temps écoulé, elle parla tout à coup aussi bien qu'une grande personne.
À l'âge de dix ans, elle fut singulièrement touchée par un sermon sur la Passion du Sauveur. La nuit suivante, elle vit le divin Crucifié tout couvert de plaies et de sang, et l'entendit dire : « Regarde, ma fille, comme J'ai été traité. “Et qui Vous a traité si cruellement ?” dit-elle. Ce sont ceux qui me méprisent et sont insensibles à mon amour pour eux. » À partir de cette époque, la seule pensée des mystères de la Passion faisait couler ses larmes.

Une nuit qu'elle était en prière, sa tante, chargée de son éducation après la mort de sa mère, la surprit et voulut la frapper ; mais la verge se rompit entre ses mains. Brigitte, tout enfant, était souvent assaillie par le démon qui prévoyait en elle une grande ennemie ; mais elle trouvait un secours assuré en courant dans sa chambre se jeter aux pieds du Crucifix qui lui avait parlé.

Malgré son goût pour la virginité, Brigitte accepta le mariage par obéissance ; elle et le prince, son mari, se préparèrent par un an de prières et de bonnes œuvres aux obligations de leur état. Dieu donna à ces pieux époux huit enfants. Brigitte fut le modèle des mères par sa sollicitude envers sa famille ; elle éloignait de sa maison tout ce qui n'y aurait pas apporté l'édification et la vertu : « Après la lecture de la Bible, répétait-elle à ses enfants, n'ayez rien de plus cher que la vie des Saints.»

À la mort de son mari, elle s'adonna aux saintes œuvres avec plus de liberté que jamais, apprenant à ses enfants à laver les pieds des pauvres, à soigner les plaies des malades, à soulager toutes les misères. Mais la grande mission de sa vie, Brigitte l'accomplit pendant ses dernières années, qu'elle passa dans la pénitence et la contemplation de Jésus Crucifié. Ses révélations étonnantes ont fait d'elle la merveille de son siècle.

C'est à Rome, où elle aimait à séjourner près des tombeaux des Saints, que le Sauveur lui fit connaître l'heure de sa mort prochaine ; le 23 juillet 1373, à l’âge de 70 ans, elle rendit le dernier soupir en prononçant avec amour les dernières paroles de Jésus expirant : « Mon Père, je remets mon âme entre vos mains. »

Brigitte de Suède a été canonisée en 1391, à peine 18 ans après sa mort, par le pape Boniface IX (Pietro Tomacelli, 1389-1404).

Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mar 24 Juil - 9:03

Aujourd'hui, mardi 24 juillet 2018 nous fêtons Sainte Christine 




Christine, du latin christiana, chrétienne. 

Prénoms dérivés : Christine, Christie, Christel... 

. Les Christine possèdent une intelligence vive. La réussite professionnelle est très importante pour elles; elles peuvent lui sacrifier beaucoup de choses. Leur cercle d'amis est réduit et relativement fermé. Ce sont des femmes très fidèles, qui connaissent souvent des problèmes sentimentaux. 

Sainte Christine l'Admirable (1150-1224) Belge, native de Liège, elle a en 1182 une crise de catalepsie. Elle meurt au couvent Sainte Catherine à Saint Trond (Belgique). 






Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mar 24 Juil - 11:20



Sainte Christine

CHRISTINE est très apprécié en Europe dès les premiers siècles de notre ère. Il a énormément de succès, aussi bien dans les pays latins que dans les pays scandinaves ou anglo saxons.En France, Christine il fait partie des prénoms les plus appréciés jusqu’aux années 1970.



Ste Christine (Cristina)
VIERGE ET MARTYRE († V. 300)

Sainte Christine
Vierge et martyre
(† vers l'an 300)

Christine était une enfant de dix ans ; cependant il ne fallut pas moins de trois tyrans successifs pour la faire mourir, car les deux premiers furent victimes de leur cruauté. Elle avait pour père un gouverneur romain, nommé Urbain, très attaché au culte des faux dieux. Christine, inspirée d'en haut, après avoir ouvert les yeux à la vraie foi, enleva toutes les idoles d'or et d'argent que son père adorait dans sa maison, les mit en pièces et les donna en aumône à de pauvres chrétiens. À cette nouvelle, la colère de son père ne connut pas de bornes ; elle fut souffletée, fouettée, déchirée avec des griffes de fer.
Au milieu de ces tortures, l'héroïque enfant conservait la paix de son âme et ramassait les morceaux de sa chair pour les présenter à son père dénaturé. Le supplice de la roue et celui du feu lui furent inoffensifs. Un ange vint ensuite dans la prison de Christine guérir ses plaies. Son père tenta un dernier effort ; il la fit jeter dans le lac voisin avec une pierre au cou, mais un Ange la conduisit saine et sauve au rivage. Ce nouveau prodige irrita tellement le père barbare, que, le lendemain, on le trouva mort dans son lit.

Un nouveau gouverneur fut l'héritier de sa cruauté ; il fit coucher Christine dans un bassin d'huile bouillante mêlée de poix ; mais elle fit le signe de la Croix sur elle et ne ressentit pas les atteintes de ce supplice. Après de nouvelles tortures, on la conduisit dans le temple d'Apollon ; dès qu'elle y entra, l'idole se brisa en pièces, et le tyran tomba raide mort. Sur le coup, trois mille infidèles se convertirent à la vraie foi.

La courageuse martyre dut être présentée devant un troisième juge, qui eut à cœur de venger la honte et la mort de ses deux prédécesseurs. Il fit jeter la jeune martyre dans une fournaise ardente, où elle resta cinq jours sans en rien souffrir. Les bourreaux, à bout d'expédient, la laissèrent en prison au milieu d'une quantité de vipères que ne lui firent aucun mal. On lui coupa la langue sans qu'elle perdît l'usage de la parole. Enfin, attachée à un poteau, elle fut percée de flèches.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mer 25 Juil - 8:52


Aujourd'hui, mercredi 25 juillet 2018 nous fêtons Saint Jacques 


Jacques, de l'hébreu Jacob 

Prénoms dérivés : Diego, Jacquotte, James, Jacob. 

. Les Jacques sont de perpétuels révoltés: ils veulent tout changer, refaire le monde. Généreux, ils mettent toute leur énergie à tenter de réaliser leur utopie. Mais ils ne parviennent pas toujours à exprimer ce qu'ils ressentent et ont tendance à rester fermés et solitaires. 

Saint Jacques le Majeur (+44) Frère de Jean, pêcheur sur le lac de Tibériade, il est l'un des premiers apôtres de Jésus. Il est décapité à Jérusalem au retour d'un voyage missionnaire en Espagne. C'est l'origine du célèbre pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. 





Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mer 25 Juil - 11:27

Saint Jacques

Nous fêtons Jacques, Mais aussi Jimmy et Olympia. JACQUES est un dérivé de Jacob, qui se diffuse largement dès les premiers siècles de notre ère, pour prendre un statut de grand classique dans de nombreux pays. On le trouve à toutes les époques, c’est même l’un des prénoms français les plus portés jusqu’au 18e siècle. Après une période calme, il réapparaît au 20è siècle. Il devient Jaime ou Diego en espagnol, et James en anglais.



Saint Jacques le Majeur
Apôtre et martyr 
(† v. 42)

Jacques , fils de Zébédée et Jacques fils d'Alphée (cf. Mc 3, 17.18; Mt 10, 2-3), sont distingués communément par les appellations de Jacques le Majeur et Jacques le Mineur. Ces désignations n'entendent bien sûr pas mesurer leur sainteté, mais seulement prendre acte de l'importance différente qu'ils reçoivent dans les écrits du Nouveau Testament et, en particulier, dans le cadre de la vie terrestre de Jésus.
Jacques put participer, avec Pierre et Jean, au moment de l'agonie de Jésus dans le jardin de Gethsémani, et à l'événement de la Transfiguration de Jésus.

Au début des années 40 du I siècle, le roi Hérode Agrippa, neveu d'Hérode le Grand, comme nous l'apprend Luc, "se mit à maltraiter certains membres de l'Église. Il supprima Jacques, frère de Jean, en le faisant décapiter" (Ac 12, 1-2). La concision de la nouvelle, privée de tout détail narratif, révèle, d'une part, combien il était normal pour les chrétiens de témoigner du Seigneur par leur propre vie et, de l'autre, à quel point Jacques possédait une position importante dans l'Église de Jérusalem, également en raison du rôle joué au cours de l'existence terrestre de Jésus.

Une tradition successive, remontant au moins à Isidore de Séville, raconte un séjour qu'il aurait fait en Espagne, pour évangéliser cette importante région de l'empire romain. Selon une autre tradition, ce serait en revanche son corps qui aurait été transporté en Espagne, dans la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce lieu devint l'objet d'une grande vénération et il est encore actuellement le but de nombreux pèlerinages, non seulement en Europe, mais du monde entier. C'est ainsi que s'explique la représentation iconographique de saint Jacques tenant à la main le bâton de pèlerin et le rouleau de l'Évangile, caractéristiques de l'apôtre itinérant et consacré à l'annonce de la "bonne nouvelle", caractéristiques du pèlerinage de la vie chrétienne.

Jacques le Majeur se présente à nous comme un exemple éloquent de généreuse adhésion au Christ. Lui, qui avait demandé au début, par l'intermédiaire de sa mère, à s'asseoir avec son frère à côté du Maître dans son Royaume, fut précisément le premier à boire le calice de la passion, à partager le martyre avec les Apôtres.

Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Jeu 26 Juil - 11:11



Sainte Anne

Nous fêtons Anne, mais aussi Nancy et Anaïs. ANNE vient du prénom hébreu Hannah et signifie la grâce. Ce prénom a connu une belle évolution en Orient, puis dans les pays européens. De nombreuses légendes ont appuyé sa propagation. On retrouve ce prénom dans d’autres pays sous ses variantes comme, Jana ou encore Nancy.



Saints Anne et Joachim
Mère et père de la Vierge Marie

Anne appartenait à ce peuple choisi qui, dans les desseins de Dieu, devait donner naissance au Sauveur des hommes ; elle était de la tribu de Juda et de la race de David. Ses parents, recommandables par leur origine, devinrent surtout illustres entre tous leurs concitoyens par l'éclat d'une vie pleine de bonnes œuvres et de vertus. Dieu, qui avait prédestiné cette enfant à devenir l'aïeule du Sauveur, la combla des grâces les plus admirables.
Après Marie, aucune femme plus que sainte Anne ne fut bénie et privilégiée entre toutes les autres. Mais si elle reçut tant de grâces, comme elle sut y répondre par la sainteté de sa vie ! Toute jeune enfant, elle était douce, humble, modeste, obéissante et ornée des naïves vertus de son âge. Plus tard, comme elle sut bien garder intact le lis de sa virginité ! Comme elle dépassait toutes les filles, ses compagnes, par sa piété, par la réserve de sa tenue, son recueillement et la sainteté de toute sa conduite !

Puis, quand il plut à Dieu d'unir son sort à celui de Joachim, combien Anne fut une épouse prévenante, respectueuse, laborieuse, charitable et scrupuleusement fidèle à tous les devoirs de son état, vaquant à propos au travail et à la prière. Dieu lui refusa longtemps de devenir mère ; elle se soumit humblement à cette épreuve et l'utilisa pour sa sanctification. Mais à l'épreuve succéda une grande joie, car de Joachim et d'Anne, déjà vieux, naquit miraculeusement celle qui devait être la Mère du Sauveur et, dans l'ordre de la grâce, la Mère du genre humain. C'est sans doute un grand honneur pour sainte Anne, que d'avoir donné naissance à la Mère de Dieu ; mais il lui revient beaucoup plus de gloire d'avoir formé le cœur de Marie à la vertu et à l'innocence !

L'Église célébrera dans tous les âges la piété maternelle de sainte Anne, et la gloire de sa Fille rejaillira sur elle de génération en génération. Le culte de sainte Anne a subi diverses alternatives. Son corps fut transporté dans les Gaules, au premier siècle de l'ère chrétienne, et enfoui dans un souterrain de l'église d'Apt, en Provence, à l'époque des persécutions. À la fin du VIIIe siècle, il fut miraculeusement découvert et devint l'objet d'un pèlerinage. Mais c'est surtout au XVIIe siècle que le culte de sainte Anne acquit la popularité dont il jouit.

De tous les sanctuaires de sainte Anne, le plus célèbre est celui d'Auray, en Bretagne ; son origine est due à la miraculeuse découverte d'une vieille statue de la grande Sainte, accompagnée des circonstances les plus extraordinaires et suivies de prodiges sans nombre. Sainte-Anne d'Auray est encore aujourd'hui l'objet d'un pèlerinage national.

J

oachim, de la tribu de Juda et de l'antique famille de David, était pasteur de brebis à Nazareth. Stolan, père de sainte Anne, lui donna sa pieuse fille en mariage. Les deux époux vécurent dans la crainte du Seigneur et dans la pratique des bonnes œuvres. Ils firent trois parts de leurs biens : l'une était destinée au temple et aux ministres de la religion ; ils répandaient la seconde dans le sein des pauvres ; la dernière servait aux besoins de la famille.
Cependant le bonheur n'était pas dans ce ménage : l'épouse de Joachim était stérile. Depuis vingt ans ils priaient Dieu de les délivrer d'un tel opprobre, lorsqu'ils se rendirent, suivant leur coutume, à la ville sainte pour la fête des Tabernacles. Les enfants d'Israël y venaient offrir des sacrifices au Seigneur, et le grand-prêtre Ruben immolait leurs victimes. Joachim se présenta à son tour. Il portait un agneau ; Anne le suivait, la tête voilée, le cœur plein de soupirs et de larmes. Le grand-prêtre, en les apercevant monter les degrés du temple, n'eut pour eux que des paroles de mépris et de reproche : « Vous est-il permis, leur dit-il, de présenter votre offrande au Seigneur, vous qu'Il n'a pas jugés dignes d'avoir une postérité ? Ne savez-vous pas qu'en Israël l'époux qui n'a pas la gloire d'être père est maudit de Dieu ? » Et en présence du peuple il repoussa leur offrande.

Joachim ne voulut point revenir à Nazareth avec les témoins de son opprobre. Leur présence eût augmenté sa douleur. Anne retourna seule dans sa demeure. Pour lui, il se retira dans une campagne voisine de Jérusalem, où des bergers gardaient ses troupeaux. Le calme silencieux de la vie pastorale, le spectacle touchant de la nature, apportèrent quelque soulagement à la blessure de son cœur. Qui n'a jamais senti que la solitude le rapproche de Dieu ?

Un jour qu'il se trouvait seul dans les champs, l'Ange Gabriel se tint debout devant lui. Joachim se prosterna, tremblant de peur : « Ne crains pas, dit le messager céleste, je suis l'Ange du Seigneur, et c'est Dieu Lui-même qui m'envoie. Il a prêté l'oreille à ta prière, tes aumônes sont montées en Sa présence. Anne, ton épouse, mettra au monde une fille ; vous la nommerez Marie et vous la consacrerez à Dieu dans le temps ; le Saint-Esprit habitera dans son âme dès le sein de sa mère et Il opérera en elle de grandes choses.» Après ces mots, l'Ange disparut.

Joachim vit bientôt se réaliser la prédiction de l'Archange. De son côté, il fut fidèle aux ordres du Seigneur : sa fille reçut le nom de Marie, et, à trois ans, il la confia aux pieuses femmes qui élevaient dans le temple de Jérusalem les jeunes filles consacrées au Seigneur. Elle y vivait depuis huit ans sous le regard de Dieu lorsque Joachim mourut chargé de mérites et de vertus. Anne, son épouse, le fit ensevelir dans la vallée de Josaphat, non loin du jardin de Gethsémani, où elle devait le rejoindre un an plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Ven 27 Juil - 8:45


Aujourd'hui, vendredi 27 juillet 2018 nous fêtons Sainte Nathalie 



. Nathalie, du latin natales, "naissance". Le "h" de Nathalie est sans doute dû à une contamination du prénom Nathanaël. 

Prénoms dérivés : Nathalie, Nastassia, Nattie, Nataline, Nattie... 

. Les Nathalie sont des femmes qui parviennent à garder leur équilibre même dans les tempêtes. Elles sont intelligentes et curieuses de tout. Mais la réussite dans leur vie professionnelle importe peu au regard des sentiments. Leur existence est régie par l'amour, qu'elles considèrent comme primordial. 

Sainte Nathalie (+852) martyre à Cordoue (Espagne) Nathalie et son époux Aurèle sont arrêtés et martyrisés sous le califat d'Abderrahman II parce qu'ils sont chrétiens








Dernière édition par Ysatis le Ven 27 Juil - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Ven 27 Juil - 16:42

Sainte Nathalie

Nous fêtons Nathalie, mais aussi Jarod et Thalia. Nathalie vient du latin et signifie  la naissance, le renouveau. Très fréquent dans les premiers siècles de notre ère, Nathalie disparaît au Moyen Age et ne réapparaîtra en France que dans les années 1960, pour une période de succès jusqu’en 1975.



Sts Nathalie et ses compagnons
MARTYRS († 852)

Martyrologe Romain : À Cordoue en Andalousie, l’an 852, les saints martyrs Georges, diacre et moine syrien, Aurèle et sa femme Sabigothe (Nathalie), Félix et sa femme Liliose. Dans la persécution des Maures, pris par le désir de témoigner de la foi dans le Christ, ils ne cessaient de louer le Christ dans leur prison et à la fin furent décapités.

Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Sam 28 Juil - 9:46


Aujourd'hui, samedi 28 juillet 2018 nous fêtons Saint Samson 


Samson, de l'hébreu Shimshon, nom d'un célèbre héros biblique à la force herculéenne, de shimesh, "servir", "aider". 

Prénoms dérivés : Samson, Sampson... 

Saint Samson (490-565) Gallois, il est disciple de Saint Iltut. Il se fait moine et devient abbé du monastère dans l'île de Caldey. Après un séjour en friande, il se fixe en Cornouailles où il est sacré évêque. Il se rend alors évangéliser la Bretagne où il réside dans un monastère à Dol. Il est vénéré en Bretagne. 






Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Dim 29 Juil - 9:41

Aujourd'hui, dimanche 29 juillet 2018 nous fêtons Sainte Marthe 


Marthe, de l'hébreu marath, "maîtresse". 

Prénoms dérivés : Marthe, Marta, Mara, Marfa, Marty... 

. Les Marthe sont des femmes à l'esprit très ouvert. Exceptionnellement volontaires, elles se débrouillent parfaitement dans les situations les plus difficiles, grâce à un grand sens pratique. Même les échecs ne parviennent pas à les décourager. En amour, elles sont assez peu passionnées. Elles cherchent la stabilité au sein de leur couple et en famille. 

Sainte Marthe (1er siècle) Dans l'Evangile, Marthe, Marie et Lazare sont les amis de Jésus. Tandis que Marthe s'occupe des soins du ménage, Marie, assise aux pieds de Jésus, l'écoute. Jésus ressuscite son frère Lazare. Marthe et Marie sont très populaires en Provence. 




Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Dim 29 Juil - 13:26

Sainte Marthe

Nous fêtons MARTHE, mais aussi et Corneille, Platon et Wendy. D’origine araméenne, Marthe signifie la maîtresse de maison. Ce prénom est bien ancré en France du 19e siècle jusqu' aux années 1920. Actuellement, il reste très apprécié aux États-Unis.



Sainte Marthe
(† vers l'an 81)

Marthe était la sœur de Marie Madeleine et de Lazare. C'est elle qui dirigeait la maison de Béthanie et s'en montrait digne par sa douceur et son amabilité envers les siens, par sa charité envers les pauvres et par l'hospitalité si dévouée qu'elle offrait au Sauveur et à ses disciples.
Un jour, Marthe était absorbée par les soins domestiques, tandis que Madeleine se tenait aux pieds de Jésus. Marthe se plaignit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma soeur m'ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m'aider. » “Marthe, Marthe, lui dit le Maître, tu te donnes du souci et tu t'agites pour bien des choses. Une seule chose est nécessaire ; Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera point enlevée.” »

C'est Marthe qui fit prévenir Jésus de la maladie, puis de la mort de son frère Lazare : « Seigneur, Lui dit-elle, dès qu'elle L'aperçut, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. » Et Jésus lui donnant des paroles d'espérance, elle répondit : « Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. »
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Lun 30 Juil - 10:37


Aujourd'hui, lundi 30 juillet 2018 nous fêtons Sainte Juliette 


Juliette, forme dérivée de Jules. Diminutif du nom latin Julius 

. Les Juliette sont gâtées par la vie: belles, intelligentes, elles possèdent toutes les qualités pour réussir et être heureuses. Pourtant, elles sont rarement comblées car elles hésitent à s'engager complètement, notamment en amour, et conservent de leur propre manque de courage un sentiment de frustration. Ce sont des amies particulièrement dévouées et fidèles. 

Sainte Juliette (+303) Riche dame de Césarée en Cappadoce (Turquie actuelle), elle perd ses biens et est condamnée au feu. 




Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Lun 30 Juil - 15:52



Sainte Juliette

Nous fêtons JULIETTE, mais aussi Maxima et Godiva. Julette est le féminin du nom romain Julius qui signifie le descendant de Jupiter. Juliette était courant dans l'Antiquité. Il fera un retour à la Renaissance en Italie et en Angleterre. En France, il obtient ses meilleurs scores au début du 20è siècle.

Ste Julitte (ou Juliette)
VIERGE ET MARTYRE († 303)

Martyrologe Romain : À Césarée de Cappadoce, en 303, sainte Julitte (ou Juliette), martyre. Ayant refusé sans relâche d’offrir de l’encens sur un autel, comme le juge le lui ordonnait, elle fut jetée dans le feu.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mar 31 Juil - 9:27


Aujourd'hui, mardi 31 juillet 2018 nous fêtons Saint Ignace 


Ignace, du latin igneus, "enflammé", "ardent". 

. Les Ignace sont des êtres profondément passionnés à l'immense charisme. S'ils sont parfois difficiles à vivre tant ils veulent faire mille et une choses, on ne peut s'empêcher de les aimer et de les admirer car ils apportent à autrui tout l'amour qu'ils ont dans le coeur. 

Saint Ignace de Loyola (1491-1556) Né au château de Loyola au pays basque espagnol, 13è enfant d'une famille nombreuse,son éducation est soignée. Il est gentilhomme du vice-roi de Navarre et connaît une jeunesse turbulente. Il est grièvement blessé au siège de Pampelune attaqué en 1521 par les soldats de François 1er, roi de France. Pendant sa convalescence, il se convertit. Comprenant subitement sa vocation, il part pour Jérusalem, mais s'arrête à Manrèse et Montserrat près de Barcelone où il se prépare presque une année pour son pèlerinage à Jérusalem. C'est là qu'il écrit les "exercices spirituels". C'est l'illumination. En 1523, il est à Jérusalem. Sa culture religieuse étant très embryonnaire, il revient faire des études à l'université de Salamanque (1526-1528) et de Paris (1528-1535). Dans la chapelle Saint Denis à Montmartre avec François Xavier et cinq autres compagnons, il fait voeu en 1534 de vivre dans la stricte pauvreté et de se mettre à la disposition du pape à Rome. En 1541, il élabore les "constitutions" de la compagnie de Jésus. Cette société des "jésuites" va jouer un rôle primordial dans la Réforme Catholique, au service du pape Paul III (1535-1549) qui donne son approbation au projet d'Ignace et convoque le Concile de Trente en 1545. Ignace fonde les premiers séminaires en 1551. Ses prêtres arrêtent le progrès du protestantisme en Europe et entreprennent des missions dans les pays nouvellement découverts d'Amérique. Béatifié en 1609, canonisé en 1622. 






Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mar 31 Juil - 12:27

Saint Ignace

Nous fêtons les IGNACE, mais aussi Loyola et Calimer. Ignace est un prénom d’origine latine qui signifie embrasé, enflammé. Peu courant en France,il est encore plus rare en Angleterre et en Allemagne, alors qu'il est apprécié en Espagne, avec des variantes comme Nacho ou Nacio.



Saint Ignace de Loyola
Prêtre et fondateur de la 
« Compagnie de Jésus » 
(1491-1556)

I

gnace (en espagnol : Íñigo López de Loyola) naît au château de Loyola, en Espagne, le 24 décembre 1491 ; il est le dernier de 13 enfants de Beltran Ibañez de Oñaz et de Marina Sanchez de Licona.
Il fut d'abord page du roi Ferdinand V ; puis il embrassa la carrière des armes. Il ne le céda en courage à personne, mais négligea complètement de vivre en chrétien, dirigé uniquement par l'orgueil et l'amour des plaisirs. De ce chevalier mondain, Dieu allait faire l'un des premiers chevaliers chrétiens de tous les âges.

Au siège de Pampelune, un boulet de canon brisa la jambe droite du jeune officier, qui en peu de jours fut réduit à l'extrémité et reçut les derniers sacrements. Il s'endormit ensuite et crut voir en songe saint Pierre, qui lui rendait la santé en touchant sa blessure. À son réveil, il se trouva hors de danger, quoique perclus de sa jambe.

Pour se distraire, il demanda des livres ; on lui apporta la Vie de Jésus-Christ et la Vie des Saints. Il les lut d'abord sans attention, puis avec une émotion profonde. Il se livra en lui un violent combat ; mais enfin la grâce l'emporta, et comme des hommes de cette valeur ne font rien à demi, il devint, dans sa résolution, un grand Saint dès ce même jour. Il commença à traiter son corps avec la plus grande rigueur ; il se levait toutes les nuits pour pleurer ses péchés. Une nuit, il se consacra à Jésus-Christ par l'entremise de la Sainte Vierge, refuge des pécheurs, et lui jura une fidélité inviolable. Une autre nuit, Marie lui apparut environnée de lumière, tenant en ses bras l'Enfant Jésus.

Peu après, Ignace fit une confession générale et se retira à Manrèze, pour s'y livrer à des austérités qui n'ont guère d'exemple que dans la vie des plus célèbres anachorètes : vivant d'aumônes, jeûnant au pain et à l'eau, portant le cilice, il demeurait tous les jours six ou sept heures à genoux en oraison. Le démon fit en vain des efforts étonnants pour le décourager. C'est dans cette solitude qu'il composa ses Exercices spirituels, l'un des livres les plus sublimes qui aient été écrits par la main des hommes. Il fut ordonné prêtre à Venise en 1537.

Passons sous silence son pèlerinage en Terre Sainte et différents faits merveilleux de sa vie, pour rappeler celui qui en est de beaucoup le plus important, la fondation de la Compagnie de Jésus (1540), que l'on pourrait appeler la chevalerie du Christ et le boulevard de la chrétienté. Cette fondation est assurément l'une des plus grandes gloires de l'Église catholique ; sciences profanes et sciences sacrées, enseignement, apostolat, rien ne devait être étranger à la Compagnie d'Ignace.

Les vertus du fondateur égalaient ses grandes œuvres ; elles avaient toutes pour inspiratrice cette devise digne de lui : « Ad maiorem Dei gloriam! » (À la plus grande gloire de Dieu !).

Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Saints de Juillet
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Enigme n°100 du jeudi 13 juillet
» Bouygues Telecom dégroupe 27 nouveaux NRA en Juillet
» Bonjour...déjà VENDREDI -- 3 Juillet 2015
» Jury Elle Quebec 2011
» Miss'Fraise [Juillet]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum Friendship and Graphics :: Éphéméride :: Saint du jour-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: