Forum Friendship and Graphics

Convivialité et Graphisme
 
AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Les Saints de Juillet

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Les Saints de Juillet   Sam 30 Juin - 13:43

1er Juillet



Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Lun 2 Juil - 7:48

Saint Martinien
Nous fêtons les MARTINIEN, mais aussi Jean-Pierre et Eugénie. Martinien signifie en latin, dédié à Mars. Divinité de la mytjologie romaine de la guerre et des cultures, Mars présidait aux combats et annonçait le retour des beaux jours. En France, Martinien a traversé les siècles discrètement. 



Bse Eugénie Joubert, vierge (1876-1904)

Martyrologe Romain : À Liège en Belgique, l’an 1904, la bienheureuse Eugénie Joubert, vierge de la Congrégation de la Sainte-Famille du Sacré-Cœur. Envoyée comme catéchiste à Aubervilliers, elle se dépensa sans compter, avec entrain et gaieté, pour les enfants les plus pauvres. Atteinte de tuberculose, elle suivit avec amour le Christ souffrant.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mar 3 Juil - 11:10



Saint Thomas
Nous fêtons les THOMAS, mais aussi Marc et Anatole. En araméen Thomas signifie le jumeau. De nombreuses cultures ont célébré cette merveille de la nature qui incarne la dualité, mais aussi la puissance de l’union. Thomas apparaît en Occident au 12e siècle, En France, il est assez discret. Ses meilleurs scores remontent aux années 1970. Actuellement, c'est son diminutif Tom qui prend le relais.



St Thomas, apôtre (Ier s.)

Saint Thomas
Apôtre
(Ier siècle)

Thomas était probablement originaire d'une pauvre famille de Galilée. Il était dépourvu de connaissances humaines, mais d'un esprit réfléchi et d'une volonté ferme jusqu'à l'obstination ; d'autre part, il avait du cœur et du dévouement. Ces deux caractères de sa personnalité paraissent en deux paroles que l'Évangile cite de lui.
Peu avant sa Passion, Jésus veut retourner en Judée ; les Apôtres lui rappellent les menaces de ses ennemis. Thomas seul s'écrie : « Eh bien ! Allons et mourons avec lui ! » Voilà le dévouement du cœur de l'Apôtre.
Après sa résurrection, le Sauveur était apparu à plusieurs de ses disciples, en l'absence de Thomas. Quand, à son retour, on lui raconta cette apparition, il fut si étonné d'une telle merveille, qu'il en douta et dit vivement : « Je ne le croirai pas avant d'avoir mis mes doigts dans ses plaies. » Voilà le second caractère de Thomas, esprit trop raisonneur. Mais son premier mouvement d'hésitation, en chose si grave, ne fut pas un crime et le bon Sauveur répondit à son défi. Que fit alors Thomas ? Nous le savons ; un cri du cœur s'échappa de ses lèvres : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Dieu permit l'hésitation de cet Apôtre pour donner aux esprits difficiles une preuve de plus en faveur de la résurrection de Jésus-Christ.

Saint Augustin attribue à saint Thomas, parmi les douze articles du Symbole, celui qui concerna la Résurrection. Quand les Apôtres se partagèrent le monde, les pays des Parthes et des Perses et les Indes furent le vaste lot de son apostolat. La tradition prétend qu'il rencontra les mages, les premiers adorateurs de Jésus parmi les Gentils, qu'il les instruisit, leur donna le Baptême et les associa à son ministère. Partout, sur son passage, l'Apôtre établissait des chrétientés, ordonnait des prêtres, consacrait des évêques.

Quand au XIVe siècle, les Européens s'emparèrent des Indes orientales, ils trouvèrent dans les traditions des peuples de ce vaste pays des souvenirs chrétiens, et en particulier celui de saint Thomas. Un miracle de l'Apôtre, traînant avec un faible lien une poutre énorme que les éléphants n'avaient pu remuer, fut l'occasion d'innombrables conversions. Cependant les prêtres des faux dieux, jaloux de tant de succès, jurèrent la mort de l'Apôtre ; il aurait été percé d'une lance devant une Croix où il priait.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mer 4 Juil - 11:18

Saint Florent
Nous fêtons FLORENT, mais aussi Ulrich et Bertille. Florent vient de l'Antiquité romaine. C’est un dérivé de la déesse de la floraison Flora qui représentait l’amour et la vitalité de la Nature. Des fêtes très et des jeux étaient donnés à Rome en son honneur. Florent réapparaît au 19è siècle et connaît une période faste dans les années 1970.

St Florent, évêque à Cahors († début Ve s.)

Martyrologe Romain : À Cahors, au début du Ve siècle, saint Florent, évêque. Saint Paulin de Nole loue son humilité de cœur, sa force dans la grâce reçue de Dieu et la douceur de ses paroles.





St Ulrich, évêque à Augsbourg en Souabe († 973)

Martyrologe Romain : À Augsbourg en Souabe, l’an 973, saint Ulric (Udalric), évêque. Illustre par ses extraordinaires abstinences, sa générosité et sa vigilance, il mourut nonagénaire, après quarante ans d’épiscopat.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Jeu 5 Juil - 10:17



Sainte Zoé
Nous fêtons les ZOE, mais aussi et Zoa et Cyprien. D’origine grecque, le prénom Zoé signifie la vie. Ce prénom est longtemps resté localisé dans le monde byzantin. il apparaît en Europe seulement au 19ème siècle. D’abord discret, il se développe dans les années 1980 en Angleterre et en France. Actuellement c’est un prénom très en vogue !
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Ven 6 Juil - 20:39

Sainte Mariette
Nous fêtons les MARIETTE , mais aussi Nolwenn et Angèle. Mariette est l'un des nombreux diminutif de Marie déclinnés dans de nombreux pays. Il peut signifier l'amertume en hébreu ou aimée en égyptien. Mariette est apprécié en Angleterre et en Italie. En France, très discret, il est dépassé par Mariella.



Sainte Nolwenn
Fille d'un prince de Cornwall
Vierge et martyre

Dans le Morbihan, le nom s'écrit Noluenn ; et il y a été déformé en Maluen ; la chapelle Sainte-Maluen a fini par devenir elle-même chapelle Sainte-Noyale, en Noyal-Pontivy. Il semble qu'il n'y ait jamais eu de sainte à porter ce nom tel quel. Mais, il y a eu une sainte, légitimement vénérée, dont le nom originel a été mal compris et déformé. "Gwenn", en breton et en gallois, revêt le sens de bienheureux ou saint ; Noal est la forme bretonne de "Noyal". Ainsi, la "Sainte de Noal" (Gwenn-Noal, ou renversé en Noal-Gwenn) serait devenue un nom propre. Que l'on n'ait pu retrouver son nom authentique n'empêche pas qu'elle ait existé.

Nolwenn était fille d'un prince de Cornwall (comté d'Angleterre situé à l'extrémité sud-ouest du pays) ; elle avait résolu de se vouer à Dieu. Et, pour être plus sûre qu'on ne vienne plus la demander en mariage, à vingt ans, accompagnée de sa nourrice, elle quitte l'île de Bretagne et débarque sur la côte de Vannes.


Toutes deux montent vers l'intérieur du pays, à la recherche d'une solitude où elles se livreraient à la pénitence. Elles arrivent à Bignan (Morbihan), au village de Bézo, quand survient un tyran, nommé Nizan, qui s'éprend de la beauté de Nolwenn et prétend lui imposer le mariage. Elle lui répond que, si elle avait voulu se marier, elle aurait tout aussi bien pu le faire dans son pays. Furieux, Nizan la fait décapiter. Mais Nolwenn était partie à la recherche d'une solitude, et elle doit continuer sa route. 

Dieu permet qu'elle prenne donc sa tête dans les mains ; et, avec sa nourrice, elle repart. À Herboth, elles entendent une femme blasphémer : ce ne peut être là, cette solitude. À Noyal, elles entendent une fille qui injurie sa mère : pas encore là. Elles arrivent enfin dans un vallon solitaire et se reposent.


Trois gouttes de sang tombent du cou de Nolwenn ; et trois fontaines jaillissent. Elle plante en terre son bâton : il devient aubépine, cependant que la quenouille de sa nourrice se change en hêtre. Elles ont prié et dormi, et le lendemain prennent le chemin creux qui les conduit au désert prévu par Dieu. Nolwenn s'arrête : « C'est ici le lieu de ma sépulture ».

Alors,
"Guelet oé er spern é krenein 
Get er huerhiéz é tremenein."
(« L'on vit trembler l'aubépine, pendant que la vierge trépassait. »)

Ainsi l'histoire de cette jeune fille sympathique, martyre de la virginité. Elle est encore populaire dans le pays de Pontivy et a même été embellie, par la suite, avec la légende du sinistre seigneur Renorche, qui voulut détruire la chapelle de Ste Maluen, en la noyant au fond d'un étang artificiel ; mais c'est Renorche qui périt par la rupture de la digue. 
Dans ses Contes et Légendes, l'abbé Cadic a donné un savoureux récit et de l'histoire et de la légende.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Adelette
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 23/12/2017
Age : 71
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Ven 6 Juil - 20:46

Merci Colombine
Revenir en haut Aller en bas
http://adeletteadelette.forumactif.org/login
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Sam 7 Juil - 17:32

Saint Raoul
Nous fêtons les Raoul, mais aussi Maël et Iphigénie. D’origine germanique, Raoul signifie conseillé par un loup. Dans la mythologie nordique cet animal puissant et mystérieux bénéficiait d’un statut de divinité. Longtemps considéré comme le roi des animaux, il représentait liberté et la force. Très apprécié du 8è siècle à la Renaissance, il fait un retour au 19è siècle.



Bx Raoul de la Fustaie
PRÊTRE ET FONDATEUR († 1129)

Martyrologe Romain : Dans le pays de Rennes, en 1129, le bienheureux Raoul de la Fustaie, prêtre, fondateur du monastère de Saint-Sulpice-la-Forêt.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Dim 8 Juil - 11:16

Saint Thibaut
Nous fêtons THIBAUT, mais aussi Killiane et Priscilla Thibaut est la forme française du prénom germanique Théobald. Il signifie le peuple courageux. Ce prénom est très courant jusqu'au Moyen-Âge, puis il disparaît jusqu’au 20e siècle, où il enregistre ses meilleurs scores, dans les années 1970. 

Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Lun 9 Juil - 11:55

De votre passage les filles

Sainte Amandine

Nous fêtons AMANDINE, mais aussi Adrien et Hermine. Amandine est un diminutif affectueux d'Amanda, qui signifie aimante ou câline. On le trouve aussi dans les pays anglo-saxons sous sa forme courte, Mandy. Ce prénom connaît un souffle de succès dans les années 80.



Bx Adrien Fortescue
PÈRE DE FAMILLE ET MARTYR († 1539)

Fête Le 9 Juillet
Martyrologe Romain : À Londres, en 1539, le bienheureux Adrien Fortescue, martyr. Père de famille, chevalier, il fut accusé faussement de haute trahison, sous le roi Henri VIII, détenu deux fois en prison, et enfin décapité.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mar 10 Juil - 12:27

Saint Ulrich

ULRICH, mais aussi Bianca et Anatole. Ulrich est un prénom germanique qui signifie le loup puissant. Depuis l'antiquité, cet animal incarne la puissance mais aussi l’intelligence et la liberté. Rare en France, Ulrich et ses dérivés les plus courants, Uli et Odalric, restent fréquents en Allemagne.



St Ulrich
ÉVÊQUE À AUGSBOURG EN SOUABE († 973)

Martyrologe Romain : À Augsbourg en Souabe, l’an 973, saint Ulric (Udalric), évêque. Illustre par ses extraordinaires abstinences, sa générosité et sa vigilance, il mourut nonagénaire, après quarante ans d’épiscopat.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mer 11 Juil - 10:26

Saint Benoît
Nous fêtons BENOIT, mais aussi Olga et Tristane. Benoît est une adaptation française du prénom italien Benedetto qui apparaît au 13è siècle et signifie bien dit. C’est son diminutif Benito qui a donné Benoît. En France, c'est seulement au 20è siècle, que Benoît prend son envol, avec une période intense dans les années 1970. En anglais, on lui préfère ses versions courtes Ben et Benny.



Saint Benoît de Nursie
Père des Moines d’Occident 
(480-547)

Benoît naît, autour de l’an 480, dans une petite ville des montagnes de l'Ombrie, d'une des plus illustres familles de ce pays. Le pape saint Grégoire assure que le nom de Benoît lui fut providentiellement donné comme gage des bénédictions célestes dont il devait être comblé.
Craignant la contagion du monde, il résolut, à l'âge de quatorze ans, de s'enfuir dans un désert pour s'abandonner entièrement au service de Dieu. Il parvint au désert de Subiaco, à quarante milles de Rome, sans savoir comment il y subsisterait ; mais Dieu y pourvut par le moyen d'un pieux moine nommé Romain, qui se chargea de lui faire parvenir sa frugale provision de chaque jour.

Le jeune solitaire excita bientôt par sa vertu la rage de Satan ; celui-ci apparut sous la forme d'un merle et l'obséda d'une si terrible tentation de la chair, que Benoît fut un instant porté à abandonner sa retraite ; mais, la grâce prenant le dessus, il chassa le démon d'un signe de la Croix et alla se rouler nu sur un buisson d'épines, tout près de sa grotte. Le buisson se changea en un rosier : de ce buisson, de ce rosier est sorti l'arbre immense de l'ordre bénédictin, qui a couvert le monde.

Les combats de Benoît n'étaient point finis. Des moines du voisinage l'avaient choisi pour maître malgré lui ; bientôt ils cherchèrent à se débarrasser de lui par le poison ; le saint bénit la coupe, qui se brisa, à la grande confusion des coupables. Cependant il était dans l'ordre de la Providence que Benoît devînt le Père d'un grand peuple de moines, et il ne put se soustraire à cette mission ; de nombreux monastères se fondèrent sous sa direction, se multiplièrent bientôt par toute l'Europe et devinrent une pépinière inépuisable d'évêques, de papes et de saints.

Parmi ses nombreux miracles, citons les deux suivants : un de ses moines avait, en travaillant, laissé tomber le fer de sa hache dans la rivière. Benoît prit le manche de bois, le jeta sur l'eau, et le fer, remontant à la surface, revint prendre sa place. Une autre fois, cédant aux importunes prières d'un père qui le sollicitait de ressusciter son fils, Benoît se coucha sur l'enfant et dit : « Seigneur, ne regarde pas mes péchés, mais la foi de cet homme ! » Aussitôt l'enfant s'agita et alla se jeter dans les bras paternels.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Jeu 12 Juil - 10:31

Saint Olivier

Nous fêtons OLIVIER, mais aussi Loïc et Zelie Jayson. Olivier rappelle toujouirs l’arbre qui symbolise de paix et la concorede. Et pourtant, ce prénom vient du nom germanique, Alfihar, qui signifie "l'hôte des elfes". Ces créatures légendaires de la mythologie nordique et celtiquesymbolisent la nature et la fertilité. Olivier a connu ses meilleurs scores en France, entre 1940 et 1990,



Saint Olivier Plunkett (ou Plunket) 
Archevêque et martyr 
(1629 - 1681)

Oivier
Plunkett (ou Plunket) naît en Irlande le Ier novembre 1629. Il a été élevé par son oncle bénédictin à Dublin. À 16 ans il part à Rome en vue de faire des études de théologie à l'Irish College.
Il reçut la prêtrise là-bas puis revint dans son pays.
En 1670, il est nommé archevêque d'Armagh et primat d'Irlande. Allant dans les montagnes et les forêts à la recherche de son peuple, il confirma 10.000 fidèles en trois mois. Mais, dans le contexte de querelles anglo-irlandaises, il est calomnié et accusé d'avoir préparé un débarquement de soldats français.

Transféré à Londres en 1678, il resta 3 ans en prison avant d'être condamné à être « pendu, vidé et démembré ». Il eut à subir de nombreuses tortures mais ne cessa de rendre grâce à Dieu. Olivier remercia le juge et dit à tous ceux qui l'avaient calomnié : « Je suis heureux d'aller auprès du Christ dont je vous ai tant parlé ».

Il est mort le 11 juillet 1681 à Londres (01 juillet, selon l'ancien calendrier). Son corps repose dans l'abbaye de Downside (Comté de Wilts, Angleterre) tandis que sa tête est enchâssée à Drogheda (Comté de Meath, Irlande). Il fut le dernier catholique livré au martyre à Tyburn.

Olivier Plunkett a été béatifié le 23 mai 1920, à Rome, par le pape Benoît XV (Giacomo della Chiesa 1914-1922), et canonisé le 12 octobre 1975 par le Bx Paul VI (Giovanni Battista Montini, 1963-1978).
Il est fêté le 12 juillet en Irlande.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Ven 13 Juil - 13:41


Aujourd'hui, vendredi 13 juillet 2018 nous fêtons Saint Henri et Saint Joël 


Henri, du germanique heim, "maison", -ric, "roi" 

Prénoms dérivés : Henri, Anri, Enri, Enric, Enrico, Erikos, Enrique, Harry, Heinrich, Heinz, Hendrick... 

. Les Henri sont des êtres qui communiquent leur bonne humeur et leur joie de vivre à leur entourage. Ils aiment à vivre entourés d'amis. Ils sont insouciants, parfois trop car ils ne réfléchissent pas toujours aux conséquences de leurs actes. Ce sont de perpétuels amoureux. 

Saint Henri (973-1024) Empereur du saint empire romain-germanique, il oeuvre pour la réforme du clergé, des monastères et de la papauté. Né à Abbach en Bavière, il est proclamé empereur de Germanie en 1002 et couronné par le pape en 1014. Avec son épouse Sainte Cunégonde, il mène une vie quasi-monastique. Canonisé en 1146. Il est inhumé dans la cathédrale de Bamberg.




Joël, de hébreu yoael, "Yahvé est Dieu". 

. Joël, féminin : Joëlle. 

Prénoms dérivés : Joël, Gioele, Joe, Joéla, Yael, Yaelle, Yoael, Yoaelle, Yoaella... 

Saint Joël. Prophète de l'ancien Testament.




Eugène, du grec eugenios, "bien né". 

. Eugène, féminin Eugénie (7 février) 

Prénoms dérivés : Eugène, Eugenio, Euguene, Evgueni, Ujen... 

Saint Eugène (évêque de Carthage, persécuté par les hérétiques ariens et les rois vandales) 



Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Ven 13 Juil - 16:32

Saint Henri
Nous fêtons HENRI, mais aussi Chloé et Morgane. Henri est un prénom d'origine germanique, il signifie le maître de la maison. Henri connaît un succès permanent dans beaucoup de pays européens. Il est incarné par des dizaines de rois en Angleterre et en France, ce qui accélère sa diffusion. C'est au 19è siècle, jusqu’en 1940, que ses scores sont les plus brillants. En France, c'est son équivalent italien Enzo prend la relève.



Saint Henri II
Empereur d'Allemagne 
(972-1024)

Henri, surnommé le Pieux, appartenait à la famille impériale des Othons d'Allemagne, qui joua un si grand rôle au moyen âge. Touché d'une grâce spéciale de Dieu, il fit, jeune encore, un acte de hardiesse que lui eût dissuadé la prudence humaine, en promettant à Dieu de ne s'attacher qu'à Lui et en Lui vouant la continence perpétuelle. Héritier du royaume de Bavière par la mort de son père, il se vit obligé de prendre une épouse, pour ne pas s'exposer à la révolte de son royaume ; le choix du peuple et le sien se porta sur la noble Cunégonde, digne en tous points de cet honneur. Elle avait fait, dès son adolescence, le même vœu que son mari.
Henri, devenu plus tard empereur d'Allemagne, justifia la haute idée qu'on avait conçue de lui par la sagesse de son gouvernement ainsi que par la pratique de toutes les vertus qui font les grands rois, les héros et les Saints. Il s'appliquait à bien connaître toute l'étendue de ses devoirs, pour les remplir fidèlement, il priait, méditait la loi divine, remédiait aux abus et aux désordres, prévenait les injustices et protégeait le peuple contre les excès de pouvoirs et ne passait dans aucun lieu sans assister les pauvres par d'abondantes aumônes. Il regardait comme ses meilleurs amis ceux qui le reprenaient librement de ses fautes, et s'empressait de réparer les torts qu'il croyait avoir causés.

Cependant son âme si élevée gémissait sous le poids du fardeau de la dignité royale. Un jour, comme il visitait le cloître de Vannes, il s'écria : « C'est ici le lieu de mon repos ; voilà la demeure que j'ai choisie ! » Et il demanda à l'abbé de le recevoir sur-le-champ. Le religieux lui répondit qu'il était plus utile sur le trône que dans un couvent ; mais, sur les instances du prince, l'abbé se servit d'un moyen terme : 
« Voulez-vous, lui dit-il, pratiquer l'obéissance jusqu'à la mort ? 
“Je le veux, répondit Henri.” 
- Et moi, dit l'abbé, je vous reçois au nombre de mes religieux ; j'accepte la responsabilité de votre salut, si vous voulez m'obéir. 
“Je vous obéirai.” 
- Eh bien ! Je vous commande, au nom de l'obéissance, de reprendre le gouvernement de votre empire et de travailler plus que jamais à la gloire de Dieu et au salut de vos sujets. » 
Henri se soumit en gémissant. 
Sa carrière devait être, du reste, bientôt achevée. Près de mourir, prenant la main de Cunégonde, il dit à sa famille présente : 
« Vous m'aviez confié cette vierge, je la rends vierge au Seigneur et à vous. »
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Sam 14 Juil - 9:34


Aujourd'hui, samedi 14 juillet 2018 nous célébrons la Fête Nationale ainsi que Saint Vladimir et Saint Camille 


Camille, du latin camillus, "enfant noble servant d'aide aux sacrificateurs". 

Prénoms dérivés : Camille, Camihe, Camila, Camill, Camillo, Camilo... 

. Les Camille sont des hommes impulsifs et déterminés, en permanence prêts à tous les risques, toutes les imprudences et qui parviennent toujours à leurs fins, quitte à écraser les personnes se trouvant en travers de leur chemin. Leur dureté leur vaut souvent de connaître la solitude. 

Saint Camille (1550-1614) prêtre Après une jeunesse aventureuse, il se fait capucin et infirmier. Scandalisé par la misère dans les hôpitaux, il crée l'ordre des serviteurs malades ou « camilliens ».




Wladimir, du slave vladi, "gouverner", -mir, "paix" 

. Wladimir, féminin : Wladimira. 

Prénoms dérivés : Wladimir, Vladimir, Valdia, Vlad, Vlada, Vladika, Vladimiro, Volodia, Waldi... 

Saint Wladimir, petit-fils de sainte Olga, grand-duc de Kiev, introducteur du christianisme en Russie (1015) 





Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Sam 14 Juil - 13:37

Sainte Camille
Nous fêtons CAMILLE, mais aussi Micky et Misha. Camille est la forme féminine du nom grec Kadmilos qui signifie proférer des paroles. Dans la mythologie grecque, Kadmilos était un demi-dieu célébré à Samotrace et dans l’antiquité romaine on appelait ainsi des jeunes servant dans les sacrifices. En France, la version mixte séduit le 18è et le 19è siècle, mais c'est maintenant c'est la forme féminine qui l’emporte.



Saint Camille de Lellis
Prêtre et fondateur des :
« Clercs réguliers ministres des infirmes »
(Camilliens)

Camillo da Lellis, naît à Bucchianico près de Chieti dans les Abruzzes, le 25 mai 1550 ; il fut privé de sa mère dès le berceau. Malgré les heureux présages donnés par un songe qu'avait eu sa mère avant sa naissance, il eut une enfance peu vertueuse ; sa jeunesse fut même débauchée. Jusque vers l'âge de vingt-cinq ans, on le voit mener une vie d'aventures ; il se livre au jeu avec frénésie, et un jour en particulier il joue tout, jusqu'à ses vêtements.
Sa misère le fait entrer dans un couvent de Capucins, où il sert de commissionnaire. Un jour, en revenant d'une course faite à cheval, pour le service du monastère, il est pénétré d'un vif rayon de la lumière divine et se jette à terre, saisi d'un profond repentir, en versant un torrent de larmes : « Ah ! Malheureux que je suis, s'écria-t-il, pourquoi ai-je connu si tard mon Dieu ? Comment suis-je resté sourd à tant d'appels ? Pardon, Seigneur, pardon pour ce misérable pécheur ! Je renonce pour jamais au monde ! »

Transformé par la pénitence, Camille fut admis au nombre des novices et mérita, par l'édification qu'il donna, le nom de « frère Humble ». Dieu permit que le frottement de la robe de bure rouvrît une ancienne plaie qu'il avait eue à la jambe, ce qui l'obligea de quitter le couvent des Capucins. Lorsque guéri de son mal, il voulut revenir chez ces religieux, saint Philippe de Néri, consulté par lui, lui dit : « Adieu, Camille, tu retournes chez les Capucins, mais ce ne sera pas pour longtemps. » En effet, peu après, la plaie se rouvrit, et Camille, obligé de renoncer à la vie monastique, s'occupa de soigner les malades et d'édifier des hôpitaux.

Il est frappé par la détresse des autres malades et s'engage comme infirmier. L'indifférence de ses collègues, des mercenaires ou repris de justice, vis-à-vis des malades le bouleverse. Il ressent le besoin de réunir autour du Crucifix des hommes qui partagent son amour des malades. Il est guidé, en cette démarche, par son père spirituel, saint Philippe Néri. En prenant soin des malades, ce sont les plaies du Christ qu'il soigne. Sa charité rayonnante lui attire de jeunes disciples. Ces volontaires, qui se réunissent pour prier ensemble et rivalisent de tendresse envers les malades, constituent le noyau initial des « Clercs Réguliers Ministres des Infirmes » que l'on appellera par la suite les « Camilliens » ou « Serviteurs des Malades ».

C'est en 1586 que le pape Sixte V (Felice Peretti, 1585-1590) reconnaît la Congrégation et autorise le port de la grande Croix rouge sur leur soutane. La mission de ces nouveaux religieux est « l'exercice des œuvres spirituelles et corporelles de miséricorde envers tous les malades, tant dans les hôpitaux et prisons que dans les maisons privées, partout où il faudra. »

Partout où se déclare une peste, il accourt ou envoie ses frères. Il finit par mourir d'épuisement à Rome, le 14 juillet 1614.

Camillo da Lellis a été béatifié le 07 avril 1742 et canonisé le 29 juin 1746 par Benoît XIV (Prospero Lorenzo Lambertini, 1740-1758).

Il est déclaré patron céleste des hôpitaux et des malades en 1886 par Léon XIII (Gioacchino Pecci, 1878-1903) et proclamé patron céleste des soignants en 1929 par Pie XI (Ambrogio Damiano Achille Ratti, 1922-1939). Le Bx Paul VI (Giovanni Battista Montini, 1963-1978), en 1974, en a fait le protecteur particulier du service de santé de l'armée italienne. « La musique que je préfère, c’est celle que font les pauvres malades lorsque l’un demande qu’on lui refasse son lit, l’autre qu’on lui rafraîchisse la langue ou qu’on lui réchauffe les pieds. »
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Dim 15 Juil - 10:59


.Aujourd'hui, dimanche 15 juillet 2018 nous fêtons Saint Donald 


Donald, du latin donatus, "donné", du germanique -waldan, "gouverner", ou du celte dumno-walos, "qui règne sur le monde") 

. Plutôt du genre irresponsable les Donald prennent la vie du bon côté, sans vraiment se soucier des autres. Refusant la réalité, ils se retrouvent souvent dans des situations périlleuses. En amour, les sentiments n'ont pas vraiment d'importance, pourvu qu'ils soient heureux! 

Saint Donald Ecossais, père de 9 filles qui avaient la vocation religieuse, fonda pour elles le monastère d'Ogilvy au 7e siècle.




Bonaventure de "bonne aventure", de l'italien bonaventura. 

Saint Bonaventure (1221-1274) évêque et docteur de l'Eglise Entré à 20 ans chez les franciscains, il devient ministre général de l'ordre et arbitre les conflits entre les adeptes du respect de la règle de Saint François et les partisans d'une évolution. Il est proclamé « docteur de l'Eglise ». Prénommé Jean à sa naissance, Saint François d'Assise le guérit miraculeusement à 4 ans en s'exclamant « o buona ventura ». Disciple d'Alexandre de Halès et ami de S. Thomas d'Aquin , il est appelé « le docteur séraphique ». Un an avant sa mort en 1273, il est crée cardinal-évêque d'Albano. Canonisé en 1482. 





Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Dim 15 Juil - 18:01

Saint Donald
Nous fêtons DONALD, mais aussi Donna et Vladimir. D’origine gaélique, Donald signifie le peuple fort. Très populaire en Ecosse, ce nom sera porté par deux rois d'Écosse au 9è siècl, il incarne toujours l'un des plus grands clans écossais. Donald  reste principalement implanté dans les pays anglophones, avec un pic au 20ème siècle. En France il est rare.



St Vladimir
GRAND PRINCE DE KIEV († 1015)

Martyrologe Romain : À Kiev (Ukraine), l’an 1015, saint Vladimir, prince qui reçut au baptême le nom de Basile et mit tous ses soins à la diffusion de la foi orthodoxe dans les peuples qui lui étaient soumis.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Lun 16 Juil - 10:10


Aujourd'hui, lundi 16 juillet 2018 nous célébrons Notre Dame de Mont Carmel 


Notre-Dame du Mont Carmel 

. Le Mont Carmel en Palestine domine la baie d'Haifa. Le prophète Elie y livre un combat héroïque contre les prêtres de la divinité cananéenne Baal, rival de Yahvé, Dieu d'Israël. Au 13ème siècle, des hommes s'y établissent et fondent le monastère du Carmel (1209).




Elvire, du germanique adal, "noble" et wart "gardien". 

Prénoms dérivés : Elvire, Elvera, Elvie, Zlvira... 

. Abbesse du couvent d'Ohren en Rhénanie au 12e siècle



Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Lun 16 Juil - 18:00

De ton passage orphée

Saint Hélier

Nous fêtons HELIER, mais aussi Carmen et Elvire. Hélier est assez fréquent dans les îles anglo-normandes comme Jersey. C'est un dérivé d’Alaire, prénom d’origine latine qui signifie joyeux, jovial. Rare en France, Helier est apprécié dans les pays anglo-saxons, à travers ses variantes Hilary ou Larry, ainsi qu'en Italie avec Ilario.



St Hélier
ERMITE ET MARTYR († VIE S.)

Martyrologe Romain : Dans l’île de Jersey, au VIe siècle, saint Hélier, ermite, qui vécut dans une grotte et aurait été assassiné par des pirates.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mar 17 Juil - 9:59


Aujourd'hui, mardi 17 juillet 2018 nous fêtons Sainte Charlotte 


Charlotte, du germanique karl, "viril". 

. Charlotte du prénom Charles (4 novembre) 

. Les Charlotte sont des femmes appliquées et persévérantes qui ne renoncent jamais à leurs projets. Malgré cet équilibre apparent, elles sont souvent angoissées et instables; elles ne parviennent pas toujours à dépasser certains problèmes. En amour, les Charlotte se montrent passionnées et imprévisibles. La fidélité n'est pas forcément leur fort. 

Sainte Charlotte et ses compagnes carmélites de Compiègne (+1794) Le couvent des carmélites de Compiègne bénéficie de la protection du roi. La Révolution veut obliger ses religieuses à prêter le serment « Liberté égalité ». Elles s'y refusent. Elles sont alors accusées de complot « royaliste et fanatique ». Arrêtées, elles sont jugées et condamnées par le sinistre Fouquet-Tinville. Elles montent à l'échafaud situé place de la Nation à Paris le 17 juillet 1794 en chantant le Veni Creator. Ecrits pour le théâtre et le cinéma par Georges Bernanos et mis en musique dans l'opéra de Francis Poulenc, les «Dialogues des Carmélites » ont fait le tour du monde.




Marcelline, du latin marcellus, voué au dieu Mars 

. Marcelline féminin de Marcel (16 janvier) 

Sainte Marcelline, Fille d'un préfet de Gaule et sœur de saint Ambroise, elle mourut vers 400 à Milan. 





Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mar 17 Juil - 11:24

Sainte Charlotte

Nous fêtons les CHARLOTTE, mais aussi Edwige et Caroline. Charlotte est la version française du prénom germanique Karl qui signifie viril. Charlotte apparaît en Grande Bretagne au 17è siècle, son succès se confirme au 18è siècle dans les pays anglo-saxons et en Allemagne. En France il est régulièrement attribué.



Ste Hedwige
REINE DE POLOGNE († 1399)

Martyrologe Romain : À Cracovie en 1399, sainte Hedwige, reine. Née en Hongrie, elle devint reine de Pologne et épousa Jagellon, grand duc de Lituanie, qui reçut au baptême le nom de Ladislas, et avec lui elle sema en Lituanie la foi catholique.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mer 18 Juil - 9:12


Aujourd'hui, mercredi 18 juillet 2018 nous fêtons Saint Frédéric 


Frédéric, du germanique fries, "paix", ric, "roi" 

Prénoms dérivés : Federic, Federica, Federico, Fred, Freddy, Frida, Fritz, Fedder... 

. Les Frédéric sont des êtres promis au plus brillant avenir. Doués et débrouillards, ils aspirent de bonne heure à l'indépendance et refusent l'aide de leurs parents. Cela n'en fait certes pas des personnes faciles à vivre mais ils savent se montrer de charmants compagnons... pour peu que vous serviez leurs intérêts de quelconque manière. 

Saint Frédéric (+838) Evêque d'Utrecht en 820, il meurt assassiné dans sa cathédrale sur l'ordre de l'impératrice Judith à qui il a osé reprocher ses moeurs dissolues.




Arnould, du germanique arn, "aigle" et wulf, "loup" 

. Arnould, Arnulf, Arnoult... 

. Saint Arnoul de Tours. Evêque martyr né vers 470. Saint Arnoul était invoqué pour les enfants. 

Saint Arnould de Metz. Evêque puis ermite dans la forêt de Remiremont, où il mourrut le 18 juillet 641.

 



Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine
Modératrice
avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   Mer 18 Juil - 14:05

Saint Frédéric

FREDERIC, mais aussi Frida et Arnould. Frédéric est un prénom d'origine germanique qui signifie le roi pacificateur. Ce prénom s’est développé dans toute l'Europe, sous différentes formes selon les pays comme Fritz ou Rik. Il a été porté par des rois de Prusse, du Danemark, d'Autriche et de Sicile. En France, sa période la plus tonique se situe de 1965 à 1980.



St Frédéric
ÉVÊQUE À UTRECHT ET MARTYR († 838)

Saint Frédéric
Évêque et martyr († 838)

Frédéric, petit-fils de Radbod roi des Frisons, fut élevé avec les clercs de l'église d'Utrecht qu'il édifia par ses vertus, ses austérités, son ardeur à la prière.

Élu évêque d'Utrecht en 820, il travailla à évangéliser le Nord de la Frise, réprouva avec une liberté apostolique la conduite de Judith seconde femme de Louis le Débonnaire et s'attira ainsi le ressentiment de cette princesse. Il passa dans l'île de Walcheren pour y combattre l'abus des unions incestueuses.

Un jour qu'il faisait son action de grâces dans la chapelle de Saint-Jean-Baptiste, deux scélérats envoyés par Judith le percèrent de coups de poignard, et il mourut en récitant les paroles du psaume 114 : « Je louerai le Seigneur sur la terre des vivants. »
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Saints de Juillet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Saints de Juillet
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Enigme n°100 du jeudi 13 juillet
» Bouygues Telecom dégroupe 27 nouveaux NRA en Juillet
» Bonjour...déjà VENDREDI -- 3 Juillet 2015
» Bug-la balise image a changé de comportement avec un mélange html et code img suite aux modifications de juillet
» Jury Elle Quebec 2011

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum Friendship and Graphics :: Éphéméride :: Saint du jour-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: