Forum Friendship and Graphics

Convivialité et Graphisme
 
AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les saints de Mai

Aller en bas 
AuteurMessage
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Les saints de Mai   Dim 13 Mai - 11:10

Dimanche 13 mai


Aujourd'hui,  nous fêtons Sainte Rolande, Saint Servais (Saint de glace) 



Rolande, forme féminin de Roland (15 septembre). Du germanique hrod, "gloire" et land, "pays". 

 Prénoms dérivés : Rolande, Rolanda, Rotlanda, Rutlande... 

 Les Rolande sont des femmes un peu masculines. Leur énergie est aussi débordante que leur générosité. Elles sont à l'écoute des autres, tout en consacrant une grande partie de leur temps aux voyages et à de nouvelles expériences personnelles. 

 Sainte Rolande (+774) Vierge




Autrefois : Servais, du latin, servatus, "conservé", "maintenu". 

Prénoms dérivés : Servais, Servet, Servia, Servio... 

Saint Servais. Evêque de de Tongres en Belgique (mort en 384), aurait subi le martyre à Milan avec son frère Portaux. Il fut le premier à disparaître du calendrier, remplacé en 1811 par saint Onésime et aujourd'hui par sainte Rolande. (Saint Gervais est souvent cité en lieu et place de Saint Servais). 








Dernière édition par Ysatis le Lun 14 Mai - 8:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine

avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Dim 13 Mai - 12:02

Merci Ysatis

Saint Servais
Nous fêtons Servais,  Rolande, mais aussi Fatima et Orlanda. Dernier des Saints de Glace, Servais apparaît autour du 8e siècle : après une activité brève mais intense, il disparaît de la circulation du Moyen Age jusqu’à l’époque romantique. Quant à Rolande, il signifie par ses origines germaniques, l’énergie, l’audace et la notoriété. Actuellement, il est supplanté par sa version italienne Orlane.



St Servais, évêque de Tongres († v. 394)

Martyrologe Romain : À Maästricht sur la Meuse, vers 384, la naissance au ciel de saint Servais, évêque de Tongres, qui se battit pour la foi orthodoxe de Nicée dans plusieurs conciles où l’on disputait de la nature du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Saint Mathias   Lun 14 Mai - 8:19

Lundi 14 mai


Aujourd'hui, nous fêtons Saint Matthias 



 Matthias, de l'hébreu mathathyah, "don de Dieu" 
Prénoms dérivés : Matthias, Matias, Matiaz, Mattia... 
 Les Matthias sont des hommes équilibrés, francs et courageux. Ils ne déçoivent que rarement ceux qui ont mis leur confiance en eux et sont des amoureux fidèles. Bourrés d'énergie, ils pratiquent souvent le sport de manière intensive. 
 Saint Matthias (1er siècle) apôtre Matthias a « suivi Jésus depuis son baptême à son ascension ». C'est pourquoi Pierre propose son nom lorsqu'il s'agit de compléter le collège des Douze après la défection de Judas et de choisir l'homme qui leur serait associé pour « devenir témoin de la Résurrection du Seigneur » (Ac 1,15-26)

 Aglaé, du grec aglaia, "rayonnante de beauté" 
Prénoms dérivés : Aglaé, Agénor... 
Sainte Aglaé. Praticienne romaine convertie au christianisme et propagandiste de la foi (IVe siècle) 



Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine

avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Lun 14 Mai - 11:11

Merci Ysatis

Saint Matthias
Nous fêtons les MATTHIAS, mais aussi Aglaé et Jamila. Matthias vient de l'hébreu et signifie le cadeau, le don de dieu. Ce prénom s'implante surtout dans les pays de langue allemande et se transforme dans les autres pays européens : il devient Mathieu en Français, Matthew en Angleterre, Matteo en Italie ou en Espagne. Actuellement, Mathias est assez répandu en Allemagne et en Hongrie mais en France, Matéo a pris le relais. 



Saint Matthias
Apôtre à la place de Judas

On ne peut guère douter que saint Matthias n'ait été un des soixante-douze disciples de Jésus-Christ; du moins est-il certain qu'il s'attacha de bonne heure à la personne du Sauveur, et qu'il ne s'en sépara point depuis son baptême jusqu'à son ascension.

Les fidèles étant assemblés pour attendre la descente du Saint-Esprit, saint Pierre leur dit que, pour accomplir l'Écriture, il fallait choisir un douzième apôtre à la place de Judas.

« Dans l'Eglise de Jérusalem deux personnes furent proposées par la communauté et ensuite tirées au sort : “ Joseph Barsabbas, surnommé Justus, et Matthias ” (Ac 1, 23). Ce dernier fut précisément élu et ainsi “ associé aux onze Apôtres ” (Ac 1, 26).

Nous ne savons rien de lui, si ce n'est qu'il avait été lui aussi témoin de toute la vie terrestre de Jésus (cf. Ac 1, 21-22), lui demeurant fidèle jusqu'au bout. À la grandeur de sa fidélité s'ajouta ensuite l'appel divin à prendre la place de Judas, comme pour compenser sa trahison.

Nous pouvons en tirer une dernière leçon: même si dans l'Église ne manquent pas les chrétiens indignes et traîtres, il revient à chacun de nous de contrebalancer le mal qu'ils ont accompli par notre témoignage limpide à Jésus Christ, notre Seigneur et Sauveur. » (cf. catéchèse de Benoît XVI du 18/10/2006) 

De saint Matthias on sait qu'après avoir reçu le Saint-Esprit, le jour de la Pentecôte, il alla prêcher l'Évangile de Jésus-Christ, et qu'il consacra le reste de sa vie aux travaux de l'apostolat.

Clément d'Alexandrie rapporte que, dans ses instructions, il insistait principalement sur la nécessité de mortifier la chair en réprimant les désirs de la sensualité; leçon importante qu'il tenait de Jésus-Christ, et qu'il mettait lui-même en pratique.

Les Grecs prétendent, d'après une ancienne tradition exprimée dans leurs ménologes, que saint Matthias prêcha la foi vers la Cappadoce et les côtes de la mer Caspienne ; ils ajoutent qu'il fut martyrisé dans la Colchide, à laquelle ils donnent le nom d'Éthiopie. Les Latins célèbrent sa fête le 24 février.

On garde une partie de ses reliques à l'abbaye de Saint-Matthias de Trèves, et à Sainte-Marie-Majeure de Rome. Mais les Bollandistes disent que les reliques de Sainte-Marie-Majeure qui portent le nom de saint Matthias, pourraient ne point être de l'Apôtre, mais d'un autre saint Matthias, évêque de Jérusalem vers l'an 120.

 
 
Sources principales : L'Année Chrétienne, Tome I, p. 253, 254 ; vatican.va (« Rév. x gpm »).
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine

avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Mar 15 Mai - 7:28

Sainte Denise

Nous fêtons DENISE, mais aussi Primaël et Césarie. Denise est un prénom d'origine grecque, puisqu'il s'agit d'un lointain dérivé de Dionysos, dieu des forces créatrices et de l'inspiration poétique. Denise passe inaperçu pendant des siècles, mais fait un retour éclatant au 20éme siècle. Les années folles en raffolent dans les années 20. Dans les années 50, ce sont les anglo-saxons qui l’adoptent.

Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Mar 15 Mai - 8:18

Mardi 15 mai


Aujourd'hui, nous fêtons Sainte Denise 



Denise, forme féminin de Denis (9 octobre). Du grec Dionysos : dieu du vin et fils de Dieu. 
Prénoms dérivés : Denise, Denyse, Dionisa, Dionisio, Danisa, Denissia... 
Femmes passionnées, les Denise sont sans cesse tiraillées entre leurs désirs de respectabilité et leurs envies de folies. Elles savent néanmoins canaliser leur énorme énergie. Ce sont des femmes déconcertantes qui ont parfois du mal à se faire apprécier de leur entourage. 
Sainte Denise (+251) Cette jeune chrétienne d'Anatolie (Turquie actuelle) est l'une des victimes de la persécution par l'empereur romain Dèce.

 Victorin, dérivé de Victor. 
 Prénoms dérivés : Victorin, Victorina, ictorino, Victorinus... 





Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Mar 15 Mai - 20:21

Mardi 16 mai

le 16 mai, nous fêtons Saint Honoré. 


 Honoré, du latin honoratus, honoré, estimé.. 
Prénoms dérivés : Honoré, Honora, Honorius, Onoria, Onorio.... 
Les Honoré sont des fonceurs qui n'ont pas coutume d'hésiter quant aux moyens de parvenir à leur but. Ils ne supportent pas de rester oisifs et multiplient souvent les activités. Ce sont des hommes droits et bons jusqu'à la naïveté: ils ont du mal à imaginer qu'on puisse haïr ou envier quelqu'un. Cette confiance dans l'humanité les expose souvent à la souffrance.. 
 Saint Honoré (6ème siècle) Evêque d'Amiens.

 Horace, du latin Horatius, nom des héros romains légendaires qui combattirent contre les Curiaces.. 
Prénoms dérivés : Horace, Horacien, Horatio, Oratio, Orazio.... 








Dernière édition par Ysatis le Jeu 17 Mai - 8:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine

avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Mer 16 Mai - 11:21

Merci Ysatis

Saint Honoré
Nous fêtons HONORE, mais aussi Adam et Brandon. Honoré était très courant dans l'Antiquité romaine. Il évoque les honneurs, la gloire et la considération. Après un éloignement de plusieurs siècles, il réapparaît en France, au 15ème siècle, assez raredans un premier temps, puis de plus en plus apprécié. Sa période phare s’organise autour de 19ème siècle avec de dignes représentants comme Honoré de Balzac ou Honoré Daumier .



St Honoré, évêque d’Amiens vers VIe s.

Saint Honoré 
Évêque


        Saint Honoré était évêque d'Amiens. On dit qu'un jour, en pleine messe, il vit le Christ venir consacrer lui-même le pain eucharistique.

        Très populaire, Honoré le fut encore plus après sa mort. Par exemple, une procession avec la châsse contenant ses reliques fit venir la pluie en temps de sécheresse.

        Depuis que des boulangers et pâtissiers de Paris décidèrent de créer une confrérie qui se retrouverait dans une chapelle lui étant dédiée, il est leur saint patron.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Jeu 17 Mai - 8:57

Jeudi 17 mai




Aujourd'hui nous fêtons Saint Pascal 







 Pascal, de hébreu pasc'ha, "passage", "traversée". 

 Prénoms dérivés : Pascal, Pascalin, Pascalis, Pascas, Pasqua, Pasquale, Pascaline, Pasqualina... 

 Les Pascal sont des solitaires; ils n'aiment rien tant qu'à méditer. Malgré ce goût pour la réflexion, ils ne sont jamais morbides. Ce sont des compagnons agréables et enjoués, des hommes droits et francs. En amitié comme en amour, ils sont d'une grande fidélité. Mais attention, ils ont la rancune tenace. 

 Saint Pascal (1540-1592) religieux. Après plusieurs refus, ce berger espagnol parvient à rentrer chez les franciscains comme portier. Il se fait remarquer par sa grande humilité, son obéissance et son goût pour la prière. 











Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine

avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Jeu 17 Mai - 9:32

Saint Pascal
Nous fêtons PASCAL, mais aussi Gisbert et Tropez. Pascal est un prénom issu de l'hébreu et de l'araméen, qui signifie le changement, le passage, la transformation. Il évoque aussi la fête de Pâques. Pascal est exceptionnel en France jusqu'au 12e siècle. Et c’est au 20e siècle, dans les années 1960 qu’il se développe et connaît une réussite inattendue de 1955 à 1970. 



St Pascal Baylon, frère laïc o.f.m. (1540-1592)

Saint Pascal Baylon
Frère laïc o.f.m.

Pascal Baylon naît à Torre-Hermosa (Aragon, en Espagne), le 17 mai 1540, d'humbles cultivateurs, riches des vertus chrétiennes. Occupé dès l'âge de sept ans, à la garde des troupeaux, il passait son temps en prières et en lectures ; on dit que les Anges eux-mêmes lui donnèrent des leçons.

Le petit Pascal se plaisait surtout à réciter le Pater. Quoique pauvre, il trouvait le moyen de faire l'aumône en donnant une partie de sa nourriture à ceux qui en avaient besoin. Il était le modèle aimé et respecté de tous les bergers de la contrée. Dans un âge si tendre, il connaissait l'usage assidu des cilices, des jeûnes ; on le voyait marcher pieds nus à travers les ronces et les épines, en expiation de ses péchés. Le maître chez qui ses parents l'avaient placé voulait le faire héritier de tous ses biens, mais Pascal ne convoitait que l'héritage de l'amour de Dieu et la pauvreté religieuse. 

À vingt ans, il entra chez les Franciscains, malgré les sollicitations de ses camarades, auxquels il prouva la réalité de l'appel divin en frappant trois fois la terre avec sa houlette et en faisant jaillir trois fontaines dans un lieu sec et aride.

Les vertus de l'enfant, déjà si extraordinaires, devinrent dans le religieux, des vertus véritablement merveilleuses. Son obéissance était aussi parfaite que possible. Traité rigoureusement par son supérieur, il disait à ceux qui le plaignaient: « Taisez-vous : le Saint-Esprit a parlé par la bouche de notre supérieur. » Quand on lui proposait de faire quelque chose, il disait souvent : « Je ferai comme l'obéissance dira. » Sa mortification était effrayante et ne le cédait en rien à celle des anciens solitaires. Sa charité pour les pauvres, quand il était portier, dépassait les limites ; du moins ses supérieurs le blâmaient-ils à ce sujet ; mais il leur répondait naïvement : « S'il se présente douze pauvres et que je donne à dix, il est bien à craindre que l'un de ceux que je renvoie ne soit précisément Jésus-Christ. »

Pascal est célèbre par sa dévotion à la Sainte Eucharistie ; il passait des heures entières, souvent ravi en Dieu, devant le Tabernacle, et parfois on le voyait suspendu en l'air par l'effet du divin amour. Quand il ne pouvait être de corps devant le Très Saint-Sacrement, il y était ordinairement en esprit.

Le matin du 15 mai 1592, Pascal n'ouvrit pas les portes de l'Église conventuelle de Villareal : il était à bout de forces ; deux jours plus tard il expirait en prononçant le nom de Jésus.

Pendant la Messe de ses funérailles, on vit ses yeux s'ouvrir deux fois, à l'élévation de l'hostie et du calice.

Pascal Baylon a été béatifié le 29 octobre 1618, par le pape Paul V (Camillo Borghese, 1605-1621), et canonisé le 16 octobre 1690, par le pape Alexandre VIII (Pietro Vito Ottoboni, 1689-1691). Le pape Léon XIII (Vincenzo Gioacchino Pecci, 1878-1903), en 1897, l’a désigné comme patron des œuvres eucharistiques.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950 (« Rév. x gpm »).
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Colombine

avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Ven 18 Mai - 8:20

Saint Eric
Nous fêtons ERIC, mais aussi Félix et Coralie. Eric est un prénom d'origine germanique qui signifie fort. Très apprécié dans les pays scandinaves à partir du 6è siècle, il enregistre ses meilleurs scores au Danemark et en Suède. En France, Eric apparaît dans les années 1940 et il atteindra des records entre 1950 et 1963. Actuellement il est plus discret. 



St Éric IX de Suède, roi et martyr († 1160)

Martyrologe Romain : À Upsala en Suède, l’an 1160, saint Éric IX, roi et martyr. Il s’employa à gouverner le peuple dans son royaume avec sagesse et à protéger les droits des femmes, il envoya saint Henri comme évêque en Finlande pour y propager la foi du Christ et enfin, attaqué par les Danois alors qu’il assistait à la messe, il tomba sous les coups de ses ennemis.



http://nominis.cef.fr/index.
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Ven 18 Mai - 8:49


Aujourd'hui, Saint Éric et Sainte Cora 


Eric, du germanique aina, "unique", -ric, "roi". 

Eric, féminin : Erica. 

 Prénoms dérivés : Eric, Erik, Erich, Ricky, Erika, Eryck, Ric, Rico... 

 Les Eric sont des amoureux de la vie, impatients mais souvent impulsifs aussi. Francs, ils ont pour habitude d'exprimer leurs sentiments, parfois avec fougue et passion. Ils n'exigent pas des femmes dont ils tombent amoureux qu'elles leur soient fidèles. 

 Saint Eric de Suède (+1160) Roi de Suède, il favorise le développement du christianisme dans son pays en rédigeant des lois dans un esprit chrétien.




 Cora, du grec korê, "jeune fille", "vierge" 

 Prénoms dérivés : Cora, Coralie, Coraline, Coralise, Coralinde... 

 Cora, prénom d'origine littéraire, porté par des poétesses et des héroïnes de roman. 




Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Sam 19 Mai - 8:30

Samedi 19 mai

Aujourd'hui,  nous fêtons Saint Yves 


Yves, du celte iw, "if" 

 Célébrité : Yves Mourousi, présentateur de télévision (7 avril 1998), Yves Duteil est un chanteur français, auteur-compositeur-interprète, Yves Saint-Laurent, Styliste Couturier. (1 juin 2008), Pierre-Yves Guennec, navigateur, Yves Calvi, né Yves Krettly, journaliste et animateur de télévision français, Yves Navarre, écrivain, Yves Rénier, acteur, Yves Rénier, acteur, scénariste et réalisateur français, Yves Montand, acteur, Yves Lecoq, humoriste français, principalement connu pour ses imitations ... 

Yves, (Erwan en breton) Yves, Yvon, Yvain, Ivan, Ive, Iven, Yvelin... 

 Les Yves ont l'art de se faire remarquer: anti-conformistes et frondeurs, ils s'appliquent à ne rien faire comme les autres. Indépendants, ils savent ce qu'ils veulent, ce qu'ils ont à faire et refusent les conseils d'autrui. Leur vie n'est qu'aventures, professionnelles, sentimentales ou autres. 

 Saint Yves (1253-1303) prêtre. Saint très populaire en Bretagne, patron des avocats. Prêtre et juriste, il est l'avocat des pauvres et des ignorants.




 Célestin, diminutif de céleste 

Célestin, féminin : Célestine 

 Prénoms dérivés : Célestin, Celestina, Celestino... 

 Moine italien, fondateur d'une congrégation d'ermites, pape de juillet à décembre 1294 puis ermite (1296) 








Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Hier à 9:08

Dimanche 20 mai
La pentecote

Aujourd'hui, nous fêtons Saint Bernardin 


 Bernardin, Dérivé diminutif de Bernard. Du germanique ber, "ours" et hard, hardi. 
 Bernardin, féminin Bernardine. 
Saint Bernardin de Sienne (1381-1444) prêtre. Par ses sermons, ce grand prédicateur franciscain convertit beaucoup de personnes et propage la dévotion au Saint nom de Jésus symbolisé par les trois lettres JHS (Jésus, sauveur des hommes) 



Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Colombine

avatar

Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 52

MessageSujet: Re: Les saints de Mai   Hier à 11:40

SAINT BERNARDIN
Nous fêtons BERNARDIN, mais aussi Aure et Lydia. D’origine germanique, Bernardin signifie l’ours audacieux. Ce prénom protecteur renvoie à l’animal considéré depuis l’époque préhistorique comme une divinité, une sorte ancêtre royal. Il représentait puissance et renouveau, mais aussi le cylcle des saisons. Bernardin reste plus discret que son référent Bernard.



St Bernardino de Sienne, prêtre o.f.m. (1380-1444)

Saint Bernardin de Sienne
Prêtre o.f.m.

Bernardino Albizeschi naît le 8 septembre 1380, jour de la Nativité de Marie, à Massa Maritima, près de Sienne (en Toscane, Italie). Tout jeune, il fut privé, de ses nobles et pieux parents ; mais il trouva dans une de ses tantes une véritable mère. Voyant un jour cette femme refuser de donner à un pauvre, il lui dit : « Pour l'amour de Dieu, donnez à ce pauvre ; autrement je ne prendrai rien aujourd'hui. »

Sa pureté était si grande, que le moindre mot inconvenant l'affligeait profondément : « Silence, disaient les étudiants quand ils le voyaient apparaître au milieu de leurs conversations trop libres, silence, voici Bernardin ! »

À dix-sept ans, il entra dans une confrérie de garde-malades, et soigna pendant quatre ans, dans un hôpital, avec un dévouement et une douceur rares, toutes les infirmités humaines. Se traitant lui-même avec la dernière dureté, il ne songeait qu'aux besoins des autres ; il parut surtout héroïque dans une peste affreuse, où il s'imposa mille fatigues et brava mille fois la mort.

En 1402 l'inspiration du Ciel le conduisit dans l'Ordre des Frères Mineurs où il commença très tôt sa mission de prédicateur à travers toute l'Italie; il la poursuivra jusqu'à la fin de sa vie malgré une santé fragile. Grâce à la bonté de sa Mère céleste, sa voix, faible et presque éteinte, devint inopinément claire et sonore ; Bernardin fut un apôtre aussi brillant par son éloquence que par sa science, et opéra en Italie de merveilleux fruits de salut.

Le principal caractère de la vie de ce grand saint, c'est son amour extraordinaire pour la très Sainte Vierge.Faisant un jour l'éloge de la Sainte Vierge, il lui appliqua cette parole de l'Apocalypse : « Un grand signe est apparu au Ciel. » Au même instant, une étoile brillante parut au-dessus de sa tête. Une autre fois, parlant en italien, il fut parfaitement compris par des auditeurs grecs qui ne connaissaient que leur langue maternelle.

Un jour, un pauvre lépreux lui demanda l'aumône ; Bernardin, qui ne portait jamais d'argent, lui donna ses souliers ; mais à peine le malheureux les eut-il chaussés, qu'il se senti soulagé et vit disparaître toute trace de lèpre.

Bernardin, allant prêcher, devait traverser une rivière et ne pouvait obtenir le passage de la part d'un batelier cupide auquel il n'avait rien à donner. Confiant en Dieu il étendit son manteau sur les eaux, et, montant sur ce frêle esquif, passa la rivière.

C'est à Bernardin de Sienne que remonte la dévotion au saint Nom de Jésus : il ne pouvait prononcer ce nom sans éprouver des transports extraordinaires. Il a été aussi un des apôtres les plus zélés du culte de saint Joseph. 

II est mort à Aquila au cours d'une dernière course apostolique le 20 mai 1444. Moins d'un an après sa mort, le procès de canonisation fut ouvert et aboutit en 1450.
Bernardino (Albizeschi) de Sienne, en effet, fut canonisé le 24 mai 1450, par le pape Nicolas V (Tomaso Parentucelli, 1447-1455), soit à peine 6 ans après sa mort.


Sources principales : Abbé L. Jaud (Vie des Saints...) ; capucinsorient.org (« Rév. x gpm »).
Revenir en haut Aller en bas
http://enchanteresse.forumactif.org/
Ysatis
Admin
avatar

Date d'inscription : 20/12/2017
Age : 64
Localisation : Grand Est

MessageSujet: Saint Constantin Lundi de Pentecôte    Aujourd'hui à 9:23

Lundi 21 Mai

Aujourd'hui,  nous fêtons Saint Constantin 


 Constantin, prénom dérivé de Constant (23 septembre). Du latin constantia, "constance" 

 Prénoms dérivés : Constantin, Constantino, Konstantin, Kostati, Kostas, Kostia, Tina, Tino... 

 Très énergiques, les Constantin ne connaissent pas les états d'âme et foncent, quitte à tout écraser sur leur passage. Et il ne faut pas compter sur eux pour assumer les conséquences de leur précipitation... Ce sont toutefois des travailleurs sérieux et acharnés, qui le plus souvent réussissent dans la vie professionnelle et sociale. Mais ils ont tendance à délaisser leurs proches. 

 Saint Constantin (280-337) En 313, par l'édit de Milan, cet empereur accorde la liberté de culte aux chrétiens et met fui aux persécutions. Il est baptisé sur son lit de mort. 




Revenir en haut Aller en bas
http://friendship-graphics.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les saints de Mai   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les saints de Mai
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum Friendship and Graphics :: Éphéméride :: Saint du jour-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: